Tout savoir sur les cartes à collectionner de la NBA

NBA - Cartes à Collectionner

Il y a quelques décennies à peine, aucune compagnie ne proposait plus de cartes NBA ou de cartes de basketball en général – pas même le géant de l’industrie, Topps.

En 1986, la Fleer Company lance la carte de rookie* d’un certain … Michael Jordan. Comme la carrière de Jordan sur le terrain atteint ensuite de nouveaux sommets, se situant aux environs de la stratosphère, la valeur de sa carte rookie a également augmenté.

Carte Rookie Michael Jordan 1986 Fleer Company
1986 – Michael Jordan – The Fleer Company

Les collectionneurs de cartes de basket commencent alors à réévaluer l’aspect purement financier des cartes, depuis longtemps oublié. Se crée une énorme demande pour de nouveaux produits de cartes autour du basket-ball. Ainsi qu’un retour du marché des échanges pour les anciennes cartes (vintage).

*Pour rappel en basketball un rookie est un débutant, un joueur dans sa 1è année professionnelle.

Cartes NBA : les années vintage

Les premières cartes NBA remontent à la légendaire série Sport Kings de 1933, un jeu multisports de la société Goudey Gum. L’ensemble comprenait quatre basketteurs de l’époque : Eddie Burke, Nat Holman, Joe Lapchick et Ed Wachter.

Il faudra attendre 15 ans avant qu’un autre set de cartes de basket-ball soit créé. Et c’est en 1948 que Bowman produit son premier et unique set en carton dur. Cet ensemble comprend l’une des cartes de basketball les plus précieuses, la carte rookie de George Mikan.

1948 – George Mikan – Bowman

Un jeu de 72 cartes en couleurs qui comprend 5 joueurs du Hall of Fame** supplémentaires. Le set ’48 de Bowman est un saint graal pour de nombreux collectionneurs. Qui marque aussi le début d’une période de disette.

** Le Hall of Fame (ou Temple de la Renommée) est l’équivalent du Panthéon en France. Un lieu ou sont intronisé la crème de la crème d’un sport aux USA.

Après 9 ans d’absence de toutes cartes de basketball, la Topps Gum Company a présenté son premier jeu en 1957. L’ensemble de 80 cartes contient de nombreux joueurs du Hall of Fame. Malgré l’inclusion de la carte rookie de Bill Russell, le manque de popularité du basketball dans son ensemble a poussé Topps à quitter rapidement le marché et ne revenir qu’à la saison 1969-1970. 9 ans d’absence, une nouvelle série de cartes … et de nouveau 12 ans sans rien. Enfin pas tout à fait.

The Fleer Company : le retour

Comblant le vide durant ces années, The Fleer Company se repositionne sur le marché des cartes NBA. Le but était de tenter de combler le vide laissé par Topps après son one-shot. Au cours de la saison 1961-1962, ils publient un set de 66 cartes qui présentait au public américain des cartes de joueurs emblématiques comme Wilt Chamberlain, Elgin Baylor, Oscar Robertson, Lenny Wilkins et Jerry West. Ces pionniers ont révolutionné la donne en aidant la ligue à se développer et à donner le coup de fouet nécessaire à ses fans. Cela a permit de préparer le terrain pour la NBA telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Carte 1961 Wilt Chamberlain The Fleer Company
1961 – Wilt Chamberlain – The Fleer Company

C’est avec l’année du retour de Topps sur le marché que naît la véritable ère moderne des cartes de basket-ball. Et avec elle la production de l’une des cartes les plus légendaires de tous les temps. Il s’agit de la carte de rookie de Lew Alcindor. Alcindor changera finalement de nom pour devenir Karim Abdul-Jabbar et deviendra le meilleur marqueur de tous les temps en NBA. Il s’envole aussi pour remporter six bagues de Champions NBA. La série Topps de 1969-1970 était unique en raison de sa conception rectangulaire que les collectionneurs US allaient étiqueter du surnom de “tall-boys” (grands garçons).

Bird, Magic et Jordan entrent en scène

Topps a été le fabricant exclusif de cartes de basketball sous licence professionnelle pour les années 1970 et le début des années 80. Ce sont les séries 1980-1981 qui ont influencé la future collection du genre des cartes de basketball. Au cours de cette année, Topps a incorporé plusieurs joueurs sur une même carte avec une présentation horizontale et des perforations entre les joueurs.

L’une de ces cartes contenait 3 joueurs dont 2 rookies rivaux d’universités, futures légendes et depuis devenus membres du Hall of Fame : Larry Bird et Magic Johnson. Le 3è joueur sur la carte n’était pas en reste non plus puisqu’il s’agit de l’inclusion de Julius “Dr J” Erving. Cette carte est l’une des cartes NBA les plus convoitées au monde.

1980 – Larry Bird, Julius Erving & Magic Johnson – Topps

Étant donné la nature du format perforé, de nombreux enfants ont séparé les cartes. Trouver les cartes intactes est un défi difficile, mais rapporte gros d’un point de vue monétaire lorsqu’elle est “gradée” (de bonne qualité) et vendue sur le marché secondaire.

L’année suivante voit le dernier produit basket de Topps pour les 11 années suivantes. On ne pourra pas dire qu’ils sont fidèles au genre. Au cours de cette période, de nombreuses nouvelles sociétés entrent sur le marché, ou le réintégrent. Notamment les sociétés Hoops, Fleer, Star et Upper Deck. En raison de son absence la société Topps, emblématique des cartes à collectionner, rate l’occasion de produire une carte de rookie du plus grand joueur de basketball de tous les temps, Michael Jordan. Alors que Star et Fleer ont tous deux produit des cartes rookie de Michael Jordan, c’est finalement la carte Fleer de 1986-1987 qui est considérée comme la carte de rookie ultime et la plus recherchée.

LeBron James inaugure une nouvelle ère

Bien que Michael Jordan ait redonné vie au passe-temps que sont les cartes à collectionner de basketball, un autre catalyseur important a permis de pousser les choses plus loin. La NBA disposait d’un nombre de fans de plus en plus connaisseurs des médias et d’Internet. La demande de cartes des superstars les plus vendeuses de la NBA augmentait, les échanges internationaux étant simplifié. En 2003, la cuvée des rookies de l’année est l’une des plus talentueuse qui ait jamais fait son entrée dans la ligue. Menée par LeBron James, Dwayne Wade Carmelo Anthony ou encore Chris Boch. Elle a été l’occasion parfaite de passer au stade suivant.

Upper Deck prend le marché des cartes NBA

Le trio de jeunes superstars (Lebron, Wade et Carmelo) a inspiré la création du premier produit véritablement haut de gamme de l’industrie. Il s’agit de la série Upper Deck Exquisite Basketball 2003-04. Elle a atterit sur les rayons des magasins à un prix de 500 $ le paquet. Cela a été rendu possible grâce au faible tirage et à son abondance de cartes de rookies haut de gamme. Beaucoup comportaient des autographes et des patchs de maillots. De plus il y a eu beaucoup de spéculations sur le potentiel de la classe de draft elle-même.

Exquisite Rookie Patch Lebron James 2003-2004
2003/2004 – Lebron James – Upper Deck Exquisite Rookie Patch

LeBron James a été source de battage publicitaire, d’examen minutieux et de spéculations plusieurs années avant même la sortie du projet. Au moment où les cartes NBA de rookie LeBron James sous licence ont été publiées, les collectionneurs étaient tous impatients de les obtenir. Ces éléments se sont combinés pour former la tempête médiatique parfaite pour ce nouveau produit révolutionnaire. Depuis il n’y a pas eu de retour en arrière. Le sport lui-même a gagné en popularité et la NBA s’est révélée être très talentueuse dans la commercialisation de ses superstars.

La suite, elle s’écrit tous les jours dans nos pages (entre autres) 🙂





Laisser un commentaire